salaire horloger suisse

La réputation de l’horlogerie suisse est mondialement connue à cause de la beauté et de la précision de ses montres. Produits d’une formation pointue et bien spécifique, les horlogers suisses mettent au service de l’industrie horlogère suisse des savoir-faire hors du commun en matière de conception et de fabrication. Quelle est la formation des horlogers suisses ? Quelles sont les grandes écoles de formation en horlogerie en Suisse et en France ? Combien gagne un horloger suisse ? Découvrez les réponses à ces questions dans cet article.

L’horlogerie suisse

L’horlogerie suisse est née au XVIe siècle suite à la montée en puissance du courant religieux calviniste. Le pasteur Jean Calvin avait alors fait adopter une loi interdisant les joailleries. La reconversion des joailliers à l’horlogerie est le point de départ de l’industrie horlogère suisse. Réputée pour sa précision et sa fiabilité, l’horlogerie suisse conserve une mainmise sur l’industrie horlogère mondiale et s’exporte aujourd’hui dans le monde entier.

Devenir horloger

Exigeant, le travail d’horloger demande un grand savoir-faire technique et une habileté certaine. C’est un métier qui exige donc une grande méticulosité ainsi qu’une grande précision. Pour cela, une formation rigoureuse est nécessaire. Plusieurs écoles et centres proposent des formations pour l’obtention de diplômes en horlogerie. Généralement d’une durée de 2 ans, elles vont de la connaissance du métier de l’horlogerie en général à des spécialisations sur un aspect précis de la production (design, ancrage, habillage, etc.)

En Suisse, ces formations s’ouvrent sur une Attestation Fédérale Professionnelle (AFP) d’opérateur en horlogerie ou sur un Certificat Fédéral de Capacité (CFC). En France, l’étudiant obtient un CAP en horlogerie, un BMA, ou un DMA.

Entre autres grandes écoles de formation en horlogerie, vous avez en Suisse :

  • l’École d’horlogerie de Genève (la plus ancienne)
  • le Centre de Formation dans le domaine de l’horlogerie (CFH)
  • l’École cantonale d’art de Lausanne (ECAL, spécialisé dans le design)
  • le Centre de Formation Professionnelle berne francophone.

En France, vous avez aussi accès à :

  • l’École d’horlogerie de Morteau
  • l’École d’Horlogerie de Fougère
  • le Lycée Jean Jaurès de Rennes.

Ces écoles sont de grands noms dans le domaine pour vous former et apprendre le métier. Toutefois, de nombreuses autres existent de par le monde et vous permettent d’obtenir des certifications et attestations pour exercer légalement en tant qu’horloger.

Le salaire de l’horloger suisse

En Suisse, le salaire horloger suisse se situe entre 45 000 francs suisse (environ 42 735 euros) à 84 500 francs suisse (environ 80 246 euros).

Lorsque l’horloger travaille pour le compte d’une entreprise, sa rémunération varie en fonction de sa position sur la chaîne de production, de son niveau de qualification et de l’entreprise. Toutefois, dans les différentes régions de Suisse, il est établi des seuils d’évaluation du salaire du collaborateur en horlogerie.

Ainsi, dans le canton de Neuchâtel, le salaire minimal d’embauche est de :

  • 3 700 francs suisse (environ 3 513 euros) pour un travailleur non qualifié,
  • 4 050 francs (3 846 euros environ) pour un travailleur qualifié sans CFC
  • et de 4 470 francs (environ 4 245 euros) pour un travailleur ayant son CFC.

Dans le Jura et le Jura bernois, le salaire minimum d’embauche est de 3 400 francs suisse, de 3 450 francs dans le canton de Vaud et de 3 440 en Valais. À Genève, il est de 3 555 francs, de 3 000 francs au Tessin. Précisons que les travailleurs qualifiés ont une majoration de 500 à 1 000 francs de plus par mois.

Comme on peut s’y attendre, les horlogers membres de la hiérarchie ont une rémunération plus élevée. Les chefs de projets sont pour la plupart du temps au-delà de 100 000 francs suisse par an.

Articles similaires:

Ajouter une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d’un *